Notre philosophie, ArMoEs

Notre philosophie que nous définissons comme pratique tente au travers d’une grande variétés de formes de faire naître en chacun et chacune le sentiment d’UNITÉ DU MONDE.

Le fait de proposer cette diversité de formes, loin d’être une dispersion permet au contraire  de donner une chance à chacun(e).

C’est pour cette raison que notre pédagogie s’oriente vers deux aspects très différents et complémentaires de la transmission :

Une voie graduelle : De l’art le plus externe au plus interne voire au plus secret (intime) ; Neijia Quan et Qi Gong puis Nei gong et Nei Dan et enfin pratique contemplative d’union.

Une voie ultime « modulée » : En se plaçant depuis l’ultime, offrir les éléments de la voie graduelle en fonction des besoins de chacun(e).

Notre philosophie est également un hymne à la douceur …

« Sous le Ciel, le plus tendre
domine le plus dur.
Sous le Ciel, seul ce qui n’a pas
Pénètre ce qui n’a pas de failles.
A quoi je reconnais l’efficacité du non agir.

L’enseignement sans parole,
L’efficace du non agir
Rien sous le Ciel ne saurait les égaler. »

« En naissant, les hommes sont tendres et souples,
La mort les rend durs et raides ;
En naissant, les herbes et les arbres
Sont tendres et délicats ;
La mort les rend secs et maigres.
Ce qui est dur et raide accompagne la mort.
Ce qui est tendre et faible accompagne la vie.

Forte armée s’anéantira.
Grand  arbre se brisera.
Ainsi la dureté et la raideur sont inférieures.
La tendresse et la souplesse sont supérieures. »

Lao Zi.  Dao De Jing (chapitre 43 et 76)

En 1925, Chen Wei Ming, grand expert de Tai Ji Quan, créa à Shanghai, une école d’arts martiaux qui portait le nom de « Zhi Rou Quan She », l’Association de la Boxe du Développement de la Douceur (de la souplesse, de l’adaptabilité) en hommage à la pensée de Lao Zi, l’un des pères du taoïsme.neigongjmfilmsite2011
Dans un monde toujours aussi désenchanté et violent que la Chine des années vingt, nous avons voulu poursuivre le développement de ce même esprit, plus que jamais nécessaire.
Forts de cette réflexion et de nos expériences pratique et pédagogique, nous avons cherché comment appliquer cette vision à notre enseignement et vivre sincèrement cette invitation à la douceur, à la souplesse et à l’écoute de soi-même.

neigonglofilmsite2011Par la pratique des Arts énergétiques (Qi Gong – Nei Gong, alchimie intérieure et méditation) et des Arts martiaux chinois (Nei Jia Quan : Taiji Quan et Bagua Zhang), Zhi Rou Jia vous invite à un cheminement initiatique qui vous permettra de trouver dans les méthodes sélectionnées avec soin les éléments indispensables à votre propre progression et à votre épanouissement personnel, professionnel et spirituel.
Dans cette perspective, l’étude de l’essence (les principes) que nous proposent les formes est favorisée afin de privilégier une pratique féconde (non imitative) et source d’équilibre et de joie .

Tous nos cours, ateliers, retraites, stages et formations sont développés dans la perspective de cette vision que nous avons intitulée ArMoEs, l’Art du Mouvement Essentiel

Notre approche

NOTRE APPROCHE

L’Art du Mouvement Essentiel, est aussi une méthode de régénération naturelle.

Elle se base sur une recherche d’unification de l’esprit et du corps par le mouvement naturel, le lâcher respiratoire et la construction du corps d’intention.

L’ensemble des organes et des parties du corps, tous reliés à la colonne vertébrale sont ainsi stimulés, régulés et régénérés.

De petites séries d’exercices dynamiques ou statiques, fluides, globaux ou partitifs, simples en apparence privilégient l’utilisation des principes et l’expérimentation personnelle plutôt que l’imitation et la répétition formelle et routinière de méthodes.

La clef de cette vision alchimique réside dans la mise en œuvre du corps comme support d’initiation et dans la capacité à passer du penser au sentir. La présence à soi s’installe progressivement au fur et à mesure que l’attention s’affermit et que sensations, perceptions, sentiments et émotions se clarifient et s’épanouissent et que s’harmonise la relation corps/esprit.

 

Les sources d'AR.MO.ES.

LES SOURCES D’ArMoEs

ArMoEs se décline selon trois axes interdépendants :

  • L’art du geste
  • L’art du souffle
  • L’art de l’esprit

L’art du geste

Deux sources principales ont nourri notre inspiration dans ce domaine de l’exploration et du développement de la fluidité et de la cohérence du corps. Avec Su Dong Chen, créateur de « Essence of Change », nous avons suivi une piste masculine et martiale et dans l’autre, avec Mme Liu Ya Fei, nous avons expérimenté une approche féminine et énergétique avec les Nei Yang Gong et le Qi Gong de la femme. Certains danseurs comme Peter Goss et son mouvement dansé extrêmement fluide et subtil nous ont également enrichit.

En revanche, la vision et les développements sur le processus même du mouvement se sont largement appuyés sur les enseignements de Robert Kientz, maître de la culture de l’Attention et d’autres maîtres de ce même courant de la lignée de Mahasi Sayadaw et Ajhan Sha (Vipassana).

L’art du souffle et l’art de l’esprit

Concernant ces deux axes, notre vision s’appuie sur plusieurs sources :

  • Le taoïsme originel de Lao Zi et Zhuang Zi et notamment le courant Quan Zhen (Complète Réalité) et ses auteurs : Liu I Ming, Zhang San Fong, …
  • Le Dzogchen tibétain et certains Yogas (Neldjors) qui en sont issus comme le Kum Nye Nying Tchik,
  • Les courants néoplatonicien, stoïcien et épicurien avec Plotin, Marc Aurèle, Épictète, Épicure, …
  • L’hermétisme d’Hermès Trimégiste et les traditions initiatiques occidentales qui en sont issues citons Henri Coton-Alvart, …
  • Krishnamurti et R. Kientz dont les enseignements sont très proches.
  • Les pratiques issues de Vipassana notamment au travers de l’enseignement du Vénérable Nyanadharo.
  • Et nos expérimentations et cheminements personnels …